Savoirs

Résumé

Séquence 1 " Je pense que la passion existe mais elle est éphémère. C'est quelque chose qui peut naître et mourir sur un feu de paille. L'amour, je ne sais pas comment le définir mais la relation entre un homme et une femme, si elle n'est pas basée sur une complicité, sur de l'amitié est vouée à l'échec car au-delà de la passion, si il n'y a pas grand choses de commun entre deux personnes cela fini par mourir. Ceci dit en ce qui me concerne, je ne crois pas en la pérennité des choses. Je veux dire qu'une relation entre un homme et une femme est appelée à avoir une fin un jour ou l'autre. Maintenant si au-delà de cette relation il reste l'amitié, la complicité, et qu'un jour la sexualité n'existe plus, ces deux êtres finiront toujours par se retrouver et par avoir des espaces de rencontre. " Séquence 2 " L'homosexualité est une orientation sexuelle au même titre que l'hétérosexualité donc l'homosexualité a toujours fait partie de notre réalité sociale. Elle a été plus ou moins bien vécue mais elle fait partie des droits élémentaires de l'homme : choisir son orientation sexuelle donc quand je parle d'un couple homosexuel, j'en parle au même titre qu'un couple hétérosexuel. Pour moi il n'y a pas de différence et je pense que la sérénité est la dedans. Il ne s'agit pas de tolérance, d'ailleurs je déteste ce mot mais d'acceptation, l'homosexualité fait partie de chacun de nous et l'accepter c'est arriver à en parler avec sérénité. Elle fait partie de l'ordre des choses. " Séquence 3 " L'homosexualité féminine fera sûrement l'objet d'un autre roman un jour. Je ne l'ai pas traité dans ce roman là mais j'ai beaucoup décrit la dessus en tant que journaliste. J'ai fait des dossiers sur l'homosexualité au Maroc et de la même manière que l'homosexualité masculine, cela fait partie de l'ordre des choses et même de moi. " Séquence 4 " L'homosexualité fait partie des tabous comme ailleurs. En ce qui me concerne c'est quelque chose que je n'arrive plus à comprendre. Je veux dire que c'est quelque chose qui fait tellement partie de l'ordre des choses que je ne peux même pas comprendre que l'on puisse encore en faire quelque chose de tabou mais voilà…. Il y a le poids de la religion, évidemment il y a le poids des traditions mais j'ai confiance en l'avenir car je suis sûre que c'est quelque chose qui finira par ne plus poser problème. "
Genre
 
Editeur / Distributeur
Université de tous les savoirs
 
Année
2002
 
Mis en ligne
19/12/2002
 
Autorités
 
Cette fonction est inactive en démo.