Savoirs

Parcours du catalogue par genre

  • Genres Sciences appliquées Gestion des entreprises et…
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 29
  • 30
  • 31
  • »

1.9. McEliece Cryptosystem

Irene MARQUEZ-CORBELLA

05min35

This is the last session of the first week of this MOOC. We have already all the ingredients to talk about code-based cryptography. Recall that in 1976 Diffie and Hellman published their famous paper "New Directions in Cryptography", where they introduced public key cryptography providing a solution to the problem of key exchange. Mathematically speaking, public key cryptography considers the notion of one-way trapdoor function that is easy in one direction, hard in the reverse direction unless you have a special information called the trapdoor. The security of the most popular public key cryptosystems is based either on the hardness of factoring or the presumed intractability of the discrete log problem. Code-based cryptography is based on the following one-way trapdoor function. It is easy and fast to encode a message using linear transformations since it can be viewed as a matrix multiplication. It is hard to decode random linear code.  Recall that the general decoding problem was proven to be NP-complete in the late 1970s. And the trapdoor information is that there exists some families of codes that have efficient decoding algorithms. We have seen the generalized Reed-Solomon codes and the Goppa codes. McEliece presented, in 1978, the first public key cryptosystem based on error-correcting codes. The security of this scheme is based on two intractable problems: the hardness of decoding, or equivalently the problem of finding codewords of minimal support, and the problem of distinguishing a code with a prescribed structure from a random one.

Critères de tiering des alliances et des partenariats dans les portefeuilles d’alliance

Frédéric LE ROY

08min05

Interview de Isabelle Castellanet, Consultant in Alliances and Partnership Performance, IXC Alliance & Croissance, Présidente du Chapter France ASAP (Association of Strategic Alliance Professionals)

Qu'est-ce qu'une alliance réussie : "best practices" de gestion des alliances – Part 2/2

Frédéric LE ROY

06min17

Interview de Laurent d’Auvigny, Directeur Alliances et Partenariats, PeopleDoc

Qu'est-ce qu'une alliance réussie : "best practices" de gestion des alliances – Part 1/2

Frédéric LE ROY

06min41

Interview de Laurent d’Auvigny, Directeur Alliances et Partenariats, PeopleDoc

Les alliances en R&D: quelle importance accorder au contrat ?

Frédéric LE ROY

07min35

Interview de Valérie Audinot – Bouchez, Alliance Management Director - R&D, Servier

La sélection et le recrutement de partenaires

Frédéric LE ROY

05min56

Interview de Laurence Dugué, VP Alliances & Channel International, Generix Group, Présidente de l’ADALEC (Association Française des Partners Managers et Business Developers)

La coopetition commerciale.

Frédéric LE ROY

06min34

Interview de Estelle Pellegrin – Boucher, Maître de Conférence HDR en Sciences de Gestion à Montpellier Management (MOMA), co-fondateur de l’OBSAP (Observatoire des Alliances et des Partenariats)

Alliance manager : profil des acteurs et spécificités de la fonction

Frédéric LE ROY

04min24

Interview de Cyril Chantrier, Directeur Solution Partners, ADENTS

L'organisation des négociations sur le climat et l'Accord de Paris

21min00

Dans cette vidéo (21'09''), Paul Watkinson, chef négociateur de la France lors de la COP21 (Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer) nous conduit au cœur de la négociation climat, et plus particulièrement celle de la COP21, qui s'est déroulée à Paris en 2015.

12 - Atelier 3 : Du Kanban pour ma startup (PA2017)

1h11min26

La conférence: 
L’agilité n’est pas un luxe dans une startup, c’est question de survie. La valeur doit être délivrée et confrontée au plus tôt au marché et aux clients. L’effet tunnel n’est pas une option. La mort guette régulièrement la vie d’une startup.
Nous verrons comment l’équipe produit de Saagie s’est organisé autour de l’approche Kanban pour répondre à ce système fortement contraint. Nous partagerons aussi les erreurs et les leçons apprises.
La présentation sera agrémentée d’un parallélisme avec un empire qui a eu une croissance de startup : l’empire mongol.
#kanban #leanstartup #noestimates #managertools



Les intervenants : Youen Chéné

CTO chez Saagie. Passionné d’informatique et de programmation depuis le CE2 (génération MO5/TO7), je suis un des activistes au sein du Normandy JUG, Devoxx4Kids et de Codeurs en Seine. J’ai fait 7 ans de prestation et de consulting en région parisienne, je suis passé développeur-manager chez Masternaut et je suis maintenant CTO chez Saagie, une plateforme big data prête à l’emploi.

11 - Atelier 3 : Comment j'ai amélioré mon Kanban avec Bison futé (PA2017)

57min28

La conférence :
Votre Kanban ressemble à un trafic routier ! Les tickets bougent comme des voitures sur les routes.
Je vous propose de faire comme le centre d’information routière (CIR) et d’utiliser les infos provenant de bison futé pour extraire les bonnes pratiques et les bonnes surprises afin de les intégrer dans vos projets.

Pour que votre Kanban ressemble plus à une autoroute qu’à un chemin communal !



L’intervenant : Cyrille Deruel



Cyrille est Sénior Manager et Head of Delivery dans la tribu Delivery Agile chez OCTO Technology. Après avoir débuté sa carrière en tant que directeur de mission en mode cascade, il s’est fortement investi depuis 2008 dans les méthodologies Agiles. Scrum, Lean et Kanban sont devenus ses maître-mots. Motivé par le challenge, il s’est forgé une solide expérience au travers de nombreux projets de Delivery sur des durées de 12 à 24 mois avec des équipes de 10 à 40 personnes. Dans ces missions, il accompagne les organisations dans la mise en œuvre de Scrum notamment. Poussé par son optique d’amélioration continue et animé par l’apprentissage de nouvelles méthodes de travail, Cyrille aime à conserver une ambiance conviviale dans ses projets et motiver ses équipes à donner le meilleur d’elles-mêmes.

10 - Atelier 3 : Apprivoiser nos différences pour favoriser l'intelligence collective (PA2017)

1h00min49

La conférence :

Mon premier dit : « allez, on y va », mon 2nd « attends, on réfléchit d’abord » et mon 3ième : « je ne le sens pas ». Résultat : tous s’énervent ! M. X voit le temps dans la durée et ne supporte pas Mme Y qui vit dans l’instant A n’a pas de doute :« Pour être efficace, il faut une bonne méthode », B en a horreur : « je veux être libre de faire comme je l’entends ! » Ma collègue voit la bouteille à moitié pleine et ne comprend pas que son voisin puisse la voir à moitié vide ! Ces situations courantes reposent sur des modes de fonctionnement différents. Les découvrir et les comprendre permet de SE comprendre et de mieux travailler ensemble ! Pour favoriser l’Intelligence Collective nous avons besoin à la fois de nous assouplir et de nous enrichir de ces différences Partons ensemble à la découverte de ces mécanismes !



L’intervenante : France Doutriaux



France DOUTRIAUX, 60 ans, est formatrice et coach. Ingénieure agronome, elle a travaillé 10 ans en France et à l’étranger dans le développement agricole, l’agroalimentaire et le journalisme. Elle s’est ensuite passionnée pour les approches de développement personnel et de communication. Ce qui l’anime : transmettre les compétences relationnelles et émotionnelles pour favoriser une ambiance harmonieuse, créative et efficace en entreprise , autrement dit, l’intelligence collective.
  • «
  • 1
  • 2
  • 3
  • ...
  • 29
  • 30
  • 31
  • »