Documents pour «Internet»

MIDISCIENCES 2018 « Courir la Camargue, Transmettre la passion du taureau Une étude sur les publics de la course camarguaise »

34min57

MIDISCIENCES Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse
Courtes conférences grand public de vulgarisation scientifique.

les Midisciences abordent des thématiques de recherche (par des chercheurs et doctorants Avignonnais, de questions d'histoire des
sciences, etc.) et permettent de partager ensuite, lors d'une
discussion de 30 mn, les questionnements et réflexions sur les
connaissances en devenir.
Ce dispositif "Midisciences"
est porté par la Médiation Scientifique de la Maison de la Recherche de
l'Université d’Avignon avec le soutien de l'UFR IP Sciences,
Technologies et Santé et en collaboration avec les chercheurs des
disciplines représentées à l'Université (Personnels
Université-Doctorant-Chercheur EPST en Sciences et Agrosciences ou
Sciences Humaines et Sociales) et de leurs réseaux.
22 fevrier 2018 de 12h30 à 14h00


« Courir la Camargue, Transmettre la passion du taureau
Une étude sur les publics de la course camarguaise » avec Laure Marchis-Mourens.

[SÉMINAIRE] ECC 2017-2018 avec André Gunthert « L'intelligence des images, crise de l'information » l’Equipe Culture et Communication (Centre Norbert Elias – UMR 8562)

2h29min34

Séminaire ECC 2017-2018

. Lundi 12 février 2018
André Gunthert « L'intelligence des images, crise de l'information »

Révolution des usages, la transition numérique des images d’enregistrement n’a pas ou très peu modifié leurs caractéristiques iconiques.
C’est pourquoi cette mutation majeure se présente aujourd’hui sous une forme paradoxale, où la
continuité semble l’emporter sur le changement.
Des illustrations de presse aux émissions de télévision en passant par les expositions d'art, les usages de la photographie ou de la vidéo semblent n’avoir connu que des évolutions marginales, sans rapport avec la transformation profonde de leur support.
Les effets de la dématérialisation doivent en effet être cherchés ailleurs que dans les pratiques héritées du passé, conditionnées par des contraintes de rareté ou de coût élevé.
L’extension de ses fonctions documentaires fait de l'image un outil de connaissance et d’exploration qui change la nature même de l’information.
L’intégration de la vidéo-photographie au sein des outils de communication numérique a fait naître des usages expressifs et conversationnels inédits, creuset d’un nouvel argot visionumérique. La multiplication des applications de surveillance et de reconnaissance visuelle sont au coeur du développement de l’intelligence artificielle, secteur le plus innovant de la recherche industrielle.
Au moment où ces différents domaines fusionnent par l’intermédiaire de la collecte de données, et où le stock iconographique mondial est en passe de devenir le nouveau terrain de jeu des robots, l’image numérique est aujourd’hui à la croisée des chemins. Quel sont les enjeux de l'iconisation de l'information ?
Le partage des photographies personnelles peut-il se poursuivre dans un univers où les images sont interprétables par les machines ? Doit-on réguler l’accès à l’information visuelle ?
Né en 1961, André Gunthert est maître de conférences en histoire visuelle à l’EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) depuis 2001.
Spécialiste d’histoire de la photographie, il a élargi son champ d’étude aux usages sociaux des images, et compte parmi les premiers à avoir interrogé leur basculement dans l’ère numérique. Ses recherches actuelles sont consacrées aux systèmes narratifs de la culture visuelle, à l'histoire de l'image documentaire, et aux fonctions normatives dans l’espace public.
Fondateur de la revue Etudes photographiques, il a notamment dirigé avec
Michel Poivert L’Art de la photographie (Citadelles-Mazenod, rééd. 2016). Son
dernier ouvrage, L’Image partagée. La photographie numérique (Textuel, 2015)
propose la première histoire des nouveaux usages de l'image numérique.

MIDISCIENCES 2018 « Des Ptolémées aux Francs. Dix ans de recherches archéologiques de l’Université d’Avignon à Paphos (Chypre). » avec Claire Balandier.

1h10min01

MIDISCIENCES Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse
Courtes conférences grand public de vulgarisation scientifique.

les Midisciences abordent des thématiques de recherche (par des chercheurs et doctorants Avignonnais, de questions d'histoire des
sciences, etc.) et permettent de partager ensuite, lors d'une
discussion de 30 mn, les questionnements et réflexions sur les
connaissances en devenir.
Ce dispositif "Midisciences"
est porté par la Médiation Scientifique de la Maison de la Recherche de
l'Université d’Avignon avec le soutien de l'UFR IP Sciences,
Technologies et Santé et en collaboration avec les chercheurs des
disciplines représentées à l'Université (Personnels
Université-Doctorant-Chercheur EPST en Sciences et Agrosciences ou
Sciences Humaines et Sociales) et de leurs réseaux.
15 fevrier 2018 de 12h30 à 14h00


« Des Ptolémées aux Francs. Dix ans de recherches archéologiques de l’Université d’Avignon à Paphos (Chypre). » avec Claire Balandier.

La révolution documédiale - Maurizio Ferraris

09min20

Une série d'entretiens réalisée lors du séminaire "La révolution
documédiale, du capital à la documédialité" organisé de janvier à
février 2018 à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme par

 


Maurizio Ferraris, responsable de l'initiative de recherche Documédialité du Collège d'études mondiales à la FMSH

Sara Guindani, directrice adjointe scientifique du Collège d'études mondiales à la FMSH

Enrico Terrone, Chercheur associé au programme Politique des images et à l'initiative Documédialité

Angela Condello, chercheuse associée à l’initiative Documédialité



Pour cette série, chaque invité répondra aux 4 questions suivantes :


Qu'est-ce que le Web ?

Le Web : point d'arrivée du capitalisme ou point de dpéart d'une nouvelle forme d'économie et de société ?

Qu'est-ce que la post-vérité ?

Quelle forme aurait une démocratie à venir ?



Plus d'informations sur le séminaire "La révolution documédiale, du capital à la documédialité"

Plus d'informations sur l'initiative "Documédialité"

 

.

[SÉMINAIRE] SYMPOSIUM AGORANTIC séance de l'Après-midi

2h22min12

La Fédération de Recherche Agorantic UAPV/FR - CNRS 3621 organise
le Symposium AGORANTIC
le vendredi 8 décembre 2017 à l'Université d'Avignon.



Programme de l'Après-midi


13h30 :Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ? Stéphane GRUMBACH, Directeur de recherche INRIA, Directeur de l’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes complexes.

14h45 :Quelles connaissances peut-on introduire dans un système automatique pour prévoir l'imprévisible ? Marc EL BEZE, Professeur émérite, laboratoire d’Informatique d’Avignon, Université d’Avignon.

15h45 :Conclusion générale et clôture de la journée.

Les algorithmes rendent-ils vraiment le monde prévisible ?
Dominique CARDON, sociologue, professeur associé Sciences po/Médialab Dans cette conférence Dominique Cardon reviendra sur l’histoire de l’Intelligence artificielle et sur les raisons qui expliquent son retour soudain dans l’actualité avec les succès des nouvelles méthodes d’apprentissage et des réseaux de neurones (Watson, AlphaGo, etc.).
La promesse d’une société prédictive constitue un défi pour nos sociétés : quelle liberté est laissée aux choix des individus ? Jusqu’où peut-on personnaliser sans défaire la société ? Comment peut-on comprendre et réguler les décisions des nouveaux calculateurs ?
Les enjeux du musée pris dans la toile de la culture numérique Marie-Sylvie POLI (Professeur émérite en sciences de l’information et de la communication) Il s'agira de relater comment, du point de vue de la recherche en muséologie, le numérique a bousculé les enjeux culturels du musée au point d'en devenir l'objet d'expositions pluridisciplinaires dont la dimension scientifique, éthique et politique rejoint les axes de l'Agorantic 2011 et Agorantic 2017.
Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ?
Stéphane GRUMBACH, Directeur de recherche INRIA, Directeur de l’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes complexes Les grandes plateformes numériques assurent l’intermédiation entre les acteurs des
territoires à un niveau global.
Elles constituent les principales sources d’accès à la connaissance, jouent un rôle croissant dans l’économie du travail, et contribuent au partage des ressources.
Elles proposent de nouvelles normes qui s’appliquent aux territoires qui les ont plébiscités par l’usage. Finalement, elles opèrent un déplacement du pouvoir, hors sol, dans le monde des flux qui fait fi des frontières des vieux territoires.
Quelles connaissances peut-on introduire dans un système automatique pour prévoir l'imprévisible ?
Marc EL BEZE, Professeur émérite, laboratoire d’Informatique d’Avignon, Université d’Avignon.
Dans l'idéal, un système de recommandation devrait ne pas enfermer ses utilisateurs dans un tunnel. La grande difficulté est d'arriver à prédire ce qui est censé intéresser un utilisateur en dehors de ses habitudes passées.
Notre objectif est de définir une approche méthodologique pour savoir comment prolonger des parcours en faisant l’hypothèse qu’à tout instant l’étape « courante » s’inscrit dans la continuité ou au contraire représente une nouvelle orientation.

[SÉMINAIRE] SYMPOSIUM AGORANTIC

2h38min31

La Fédération de Recherche Agorantic UAPV/FR - CNRS 3621 organise
le Symposium AGORANTIC
le vendredi 8 décembre 2017 à l'Université d'Avignon.



PROGRAMME DE LA JOURNÉE

9h45 : Les algorithmes rendent-ils vraiment le monde prévisible? Dominique CARDON, Sciences po/Médialab, anciennement chercheur au Laboratoire des usages (SENSE) d’Orange Labs.

11h: Les enjeux du musée pris dans la toile de la culture numérique Marie-Sylvie POLI,
Professeur émérite en sciences de l’information et de la communication, Université
d’Avignon.

13h30 :Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ? Stéphane GRUMBACH, Directeur de recherche INRIA, Directeur de l’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes complexes.

14h45 :Quelles connaissances peut-on introduire dans un système automatique pour prévoir l'imprévisible ? Marc EL BEZE, Professeur émérite, laboratoire d’Informatique d’Avignon, Université d’Avignon.

15h45 :Conclusion générale et clôture de la journée.

Les algorithmes rendent-ils vraiment le monde prévisible ?
Dominique CARDON, sociologue, professeur associé Sciences po/Médialab Dans cette conférence Dominique Cardon reviendra sur l’histoire de l’Intelligence artificielle et sur les raisons qui expliquent son retour soudain dans l’actualité avec les succès des nouvelles méthodes d’apprentissage et des réseaux de neurones (Watson, AlphaGo, etc.).
La promesse d’une société prédictive constitue un défi pour nos sociétés : quelle liberté est laissée aux choix des individus ? Jusqu’où peut-on personnaliser sans défaire la société ? Comment peut-on comprendre et réguler les décisions des nouveaux calculateurs ?
Les enjeux du musée pris dans la toile de la culture numérique Marie-Sylvie POLI (Professeur émérite en sciences de l’information et de la communication) Il s'agira de relater comment, du point de vue de la recherche en muséologie, le numérique a bousculé les enjeux culturels du musée au point d'en devenir l'objet d'expositions pluridisciplinaires dont la dimension scientifique, éthique et politique rejoint les axes de l'Agorantic 2011 et Agorantic 2017.
Plateforme et territoires, vers de nouvelles frontières ?
Stéphane GRUMBACH, Directeur de recherche INRIA, Directeur de l’IXXI, Institut Rhône-Alpin des Systèmes complexes Les grandes plateformes numériques assurent l’intermédiation entre les acteurs des
territoires à un niveau global.
Elles constituent les principales sources d’accès à la connaissance, jouent un rôle croissant dans l’économie du travail, et contribuent au partage des ressources.
Elles proposent de nouvelles normes qui s’appliquent aux territoires qui les ont plébiscités par l’usage. Finalement, elles opèrent un déplacement du pouvoir, hors sol, dans le monde des flux qui fait fi des frontières des vieux territoires.
Quelles connaissances peut-on introduire dans un système automatique pour prévoir l'imprévisible ?
Marc EL BEZE, Professeur émérite, laboratoire d’Informatique d’Avignon, Université d’Avignon.
Dans l'idéal, un système de recommandation devrait ne pas enfermer ses utilisateurs dans un tunnel. La grande difficulté est d'arriver à prédire ce qui est censé intéresser un utilisateur en dehors de ses habitudes passées.
Notre objectif est de définir une approche méthodologique pour savoir comment prolonger des parcours en faisant l’hypothèse qu’à tout instant l’étape « courante » s’inscrit dans la continuité ou au contraire représente une nouvelle orientation.

La pause numérique de Paris 8 - Risques et opportunités du numérique dans le travail

50min15

Pause numérique N°4 : 5 juin 2014 de 13h à 14h à La Coupole de Paris 8.

Résumé

Si le numérique est porteur d’opportunités et de satisfactions dans le travail, il est aussi porteur de risques qu’il convient d’identifier, risques pour les individus, les équipes de travail, voire les entreprises, afin d’éviter les mises en danger d’autrui. Face aux risques, émergent rapidement la demande de droits. Dès 1995, le droit à l’isolement et à la coupure était revendiqué pour les cadres. Près de vingt ans après, les partenaires sociaux nationaux proposent d’instaurer dans les entreprises des temps de déconnexion dans le cadre d’un accord sur la qualité de vie au travail. Dans le secteur des SSII, les partenaires sociaux viennent de franchir le pas. La règle suffit elle ? Comment en faire un point d’attention collectif ? Peut on compter dans cette dynamique nécessaire sur la prise de conscience et de distance personnelle, bref sur la responsabilité individuelle ?

"Fiabilité de la comparaison de voix dans le cadre judiciaire". thèse de Moez AJILI

2h12min41

"Fiabilité de la comparaison de voix dans le cadre judiciaire".
La soutenance aura lieu le mardi 28 Novembre 2017 à 10h dans l’amphi ADA du CERI.
Le jury de soutenance sera composé de:
Prof. Didier MEUWLY (Netherlands Forensic Institute, NFI, Netherlands) - Rapporteur
Prof. Martine ADDA-DECKER (Laboratoire de Phonétique et Phonologie, LPP, France) - Rapporteur
DR. Tomi KINNUNEN (Joensuu University, Finland) - Examinateur
Prof. Georges LINHARES (Université d'Avignon, LIA, France) - Examinateur
Prof. Jean-François BONASTRE (Université d'Avignon, LIA, France) - Directeur de thèse
MCF. Solange ROSSATO (Université Grenoble Alpes, LIG, France) - Co-Encadrante de thèse

Résumé :
Dans les procédures judiciaires, des enregistrements de voix sont de plus en plus fréquemment présentés comme élément de preuve. En général, il est fait appel à un expert scientifique pour établir si l’extrait de voix en question a été prononcé par un suspect donné (prosecution hypothesis) ou non (defence   hypothesis).
Ce prosessus est connu sous le nom de “Forensic Voice Comparison (FVC)” (comparaison de voix dans le cadre judiciaire). Depuis l’émergence du modèle DNA typing, l’approche Bayesienne est devenue le nouveau “golden standard” en sciences criminalistiques. Dans cette approche, l’expert exprime le résultat de son analyse sous la forme d’un rapport de vraisemblance (LR). Ce rapport ne favorise pas seulement une des hypothèses (“prosecution” ou “defence”) mais il fournit également le poids de cette décision.
Bien que le LR soit théoriquement suffisant pour synthétiser le résultat, il est dans la pratique assujetti
à certaines limitations en raison de son processus d’estimation. Cela est particulièrement vrai lorsque des systèmes de reconnaissance automatique du locuteur (ASpR) sont utilisés. Ces systèmes produisent un score dans toutes les situations sans prendre en compte les conditions spécifiques au cas étudié. Plusieurs facteurs sont presque toujours ignorés par le processus d’estimation tels que la qualité et la quantité d’information dans les deux enregistrements vocaux, la cohérence de l’information entre les deux enregistrements, leurs contenus phonétiques ou encore les caractéristiques intrinsèques des locuteurs. Tous ces facteurs mettent en question la notion de fiabilité de la comparaison de voix dans le cadre judiciaire. Dans cette thèse, nous voulons adresser cette problématique dans le cadre des systèmes automatiques (ASpR) sur deux points principaux.
Le premier consiste à établir une échelle hiérarchique des catégories phonétiques des sons de parole selon la quantité d’information spécifique au locuteur qu’ils contiennent. Cette étude montre l’importance du contenu phonétique: Elle met en évidence des différences intéressantes entre les phonèmes et la forte influence de la variabilité intra-locuteurs. Ces résultats ont été confirmés par une étude complémentaire sur les voyelles orales basée sur les paramètres formantiques, indépendamment de tout système de reconnaissance du locuteur.
Le deuxième point consiste à mettre en oeuvre une approche afin de prédire la fiabilité du LR à partir des deux enregistrements d’une comparaison de voix sans recours à un ASpR. À cette fin, nous avons défini une mesure d’homogénéité (NHM) capable d’estimer la quantité d’information et l’homogénéité de cette information entre les deux enregistrements considérés. Notre hypothèse ainsi définie est que l’homogénéité soit directement corrélée avec le degré de fiabilité du LR. Les résultats obtenus ont confirmé cette hypothèse avec une mesure NHM fortement corrélée à la mesure de fiabilité du LR.
Nos travaux ont également mis en évidence des différences significatives du comportement de NHM entre les comparaisons cibles et les comparaisons imposteurs.
Nos travaux ont montré que l’approche “force brute” (reposant sur un grand nombre de comparaisons) ne suffit pas à assurer une bonne évaluation de la fiabilité en FVC. En effet, certains facteurs de variabilité peuvent induire des comportements locaux des systèmes, liés à des situations particulières. Pour une meilleure compréhension de l’approche FVC et/ou d’un système ASpR, il est nécessaire d’explorer le comportement du système à une échelle aussi détaillée que possible (le diable se cache dans les détails).

Abstract :
It is common to see voice recordings being presented as a forensic trace in court. Generally, a forensic expert is asked to analyse both suspect and criminal’s voice samples in order to indicate whether the evidence supports the prosecution (same-speaker) or defence (different-speakers) hypotheses. This process is known as Forensic Voice Comparison (FVC). Since the emergence of the DNA typing model, the likelihood-ratio (LR) framework has become the new “golden standard” in forensic sciences. The LR not only supports one of the hypotheses but also quantifies the strength of its support. However, the LR accepts some practical limitations due to its estimation process itself. It is particularly true when Automatic Speaker Recognition (ASpR) systems are considered as they are outputting a score in all situations regardless of the case specific conditions. Indeed, several factors are not taken into account by the estimation process like the quality and quantity of information in both voice recordings, their phonological content or also the speakers intrinsic characteristics, etc. All these factors put into question the validity and reliability of FVC. In this Thesis, we wish to address these issues.
First, we propose to analyse how the phonetic content of a pair of voice recordings affects the FVC accuracy. We show that oral vowels, nasal vowels and nasal consonants bring more speakerspecific
information than averaged phonemic content. In contrast, plosive, liquid and fricative do not have a significant impact on the LR accuracy. This investigation demonstrates the importance of the phonemic content and highlights interesting differences between inter-speakers effects and intra-speaker’s ones. A further study is performed in order to study the individual speaker-specific information for each vowel based on formant parameters without any use of ASpR system. This study has revealed interesting differences between vowels in terms of quantity of speaker information. The results show clearly the importance of intra-speaker variability effects in FVC reliability estimation.
Second, we investigate an approach to predict the LR reliability based only on the pair of voice recordings. We define a homogeneity criterion (NHM) able to measure the presence of relevant
information and the homogeneity of this information between the pair of voice recordings. We are expecting that lowest values of homogeneity are correlated with the lowest LR’s accuracy
measures, as well as the opposite behaviour for high values. The results showed the interest of the homogeneity measure for FVC reliability. Our studies reported also large differences of
behaviour between FVC genuine and impostor trials. The results confirmed the importance of intra-speaker variability effects in FVC reliability estimation.
The main takeaway of this Thesis is that averaging the system behaviour over a high number of factors (speaker, duration, content...) hides potentially many important details. For a better understanding of FVC approach and/or an ASpR system, it is mandatory to explore the behaviour of the system at an as-detailed-as-possible scale (The devil lies in the details).

Les tutos de Kapteyn B 5.9

Amélie Lefèvre

04min03

Kapteyn B 5.9 est une célèbre monstre blogueuse qui fait des tutos make-up chaque semaine. Au lieu de présenter différentes sortes de maquillage, elle décide cette fois de faire une vidéo spéciale concernant la cruauté des tests cosmétiques réalisés sur les mamies. Elle diffuse des images de caméra cachée récemment tournées dans un laboratoire...

Bab el web

De Merzak Allouache

1h34min16

Kamel et son frère Bouzid vivent à Bab el Oued, un quartier populaire d'Alger. Kamel est un solitaire, désabusé et taciturne. Bouzid, plus jovial, est un mordu d'internet. Il passe son temps dans un cybercafé à chater avec des filles du monde entier. Sans vraiment y croire, il les invite à Alger. Mais un jour, Laurence, une de ses correspondantes françaises, lui annonce qu'elle accepte son invitation...

Conférence #177 IEAoLu de Dominique Cardon : " Les algorithmes et le monde prévisible "

1h04min45

Dans le cadre du cycle de conférence de la fondation Institut d'Etudes Avancées de Nantes organisé au Lieu Unique à Nantes en partenariat avec l'Agence Nationale de la Recherche, Dominique Cardon, sociologue et informaticien, professeur à Sciences Pô, Médialab, a présenté " Les algorithmes et le monde prévisible ", introduit par Pierre Musso, Philosophe et membre associé de l'Institut d'Etudes Avancées de Nantes.

Impact de la mobilité internationale sur l'insertion professionnelle des ancien.ne.s étudiant.e.s en informatique de l'Université d'Avignon (table ronde)

1h15min47

Le programme Erasmus + fête ses 30 ans le 13 octobre à l'Université d'Avignon




A
l'occasion du 30ème anniversaire du programme Erasmus +, le Centre
d'Enseignement et de Recherche en Informatique (CERI) organise une
table-ronde sur le thème « Impact de la mobilité internationale sur
l'insertion professionnelle des ancien.ne.s étudiant.e.s en informatique
de l'Université d'Avignon », avec le soutien de la Maison de
l'International de l'Université d'Avignon et de l'Agence Erasmus +
France.

Depuis la création de la filière informatique à
l'Université d'Avignon en 1991, des dizaines d'étudiant.e.s ont intégré
une période de mobilité internationale dans leur cursus, notamment en
Europe grâce au programme Erasmus.
Quelques-un.e.s des ancien.ne.s
bénéficiaires de ce programme viendront témoigner de leur expérience
dans des universités partenaires et/ou des entreprises à l'étranger
auprès des étudiant.e.s en cours de formation.

Cette initiative fait partie des nombreux événements #ErasmusDays qui ont lieu dans toute la France et dans certains pays d’Europe les 13 et 14 octobre 2017 : deux journées de festivités pour célébrer Erasmus + et la mobilité européenne. Les différents événements sont accessibles sur www.erasmusdays.eu
Lieu :
CERI campus Jean-Henri Fabre Université d'Avignon
339, chemin des Meinajaries
84911 Avignon cedex 9

Date :
vendredi 13 octobre 2017

de 14h30 à 16h : table-ronde, amphithéâtre Blaise Pascal

de 16h à 17h : temps d'échange informel, hall du CERI