Documents pour «transcription»

BVH-Epistemon

21min16

Porteur de projet : Marie-Luce DEMONET, Centre d'Etudes Supérieures de la Renaissance (CESR) - UMR 7323< Année de l'Appel à projet : 2014 Le programme des Bibliothèques Virtuelles Humanistes (BVH) existe depuis dix ans : conçu sur le long terme pour valoriser d'abord les collections régionales avec une numérisation qualitative d'ouvrages de la Renaissance, il propose depuis 2007 non seulement des fac-similés mais aussi des textes en français de la renaissance, transcrits et encodés en XML-TEI (base "Epistemon") : 56 sont en ligne, et une centaine sont transcrits ou en cours de traitement. Les textes à publier constitueront en 2014-2015 une "centurie", un corpus homogène entièrement inédit, suivant la présentation de l'exemplaire d'origine : les autres bases textuelles existantes (FRANTEXT, Garnier numérique) sont fondées sur les mises en page et les choix des éditeurs et non sur un principe patrimonial de restitution d'un exemplaire unique. Le processus d'encodage critique et de préparation pour l'intégration dans différentes bases de données textuelles (ANR PRESTO, Equipex Ortolang et Biblissima) a été mis au point ces deux dernières années : il reste à augmenter significativement le corpus pour franchir cette étape quantitative symbolique.

Transcription : de la source à l'établissement du texte_Partie 3

1h15min10

> Les enjeux de la transcription par Jorge Fins (ingénieur, MSH Val de Loire, USR 3501, Tours) > La transcription aux Bibliothèques Virtuelles Humanistes par Lauranne Bertrand (ingénieur, équipe BVH, Centre d'Études Supérieures de la Renaissance, UMR 7323, Tours) > La transcription de données orales par Flora Badin et Layal Kanaan (projet ESLO, Laboratoire Ligérien de Linguistique, Orléans, UMR 7270, Orléans)

Transcription : de la source à l'établissement du texte_Partie 2

1h09min00

> Les enjeux de la transcription par Jorge Fins (ingénieur, MSH Val de Loire, USR 3501, Tours) > La transcription aux Bibliothèques Virtuelles Humanistes par Lauranne Bertrand (ingénieur, équipe BVH, Centre d'Études Supérieures de la Renaissance, UMR 7323, Tours) > La transcription de données orales par Flora Badin et Layal Kanaan (projet ESLO, Laboratoire Ligérien de Linguistique, Orléans, UMR 7270, Orléans)

Transcription : de la source à l'établissement du texte_Partie 1

17min56

> Les enjeux de la transcription par Jorge Fins (ingénieur, MSH Val de Loire, USR 3501, Tours) > La transcription aux Bibliothèques Virtuelles Humanistes par Lauranne Bertrand (ingénieur, équipe BVH, Centre d'Études Supérieures de la Renaissance, UMR 7323, Tours) > La transcription de données orales par Flora Badin et Layal Kanaan (projet ESLO, Laboratoire Ligérien de Linguistique, Orléans, UMR 7270, Orléans)

Transgenèse, mutagenèse et génomique fonctionnelle chez les mammifères

Daniel METZER

1h13min41

Conférence du 29 janvier 2000 par Daniel Metzer. La connaissance des génomes de l'homme et de la souris sera acquise dans moins de cinq ans. Leur comparaison révélera l'existence de dizaines de milliers de gènes, jusqu'alors inconnus, dont la fonction devra être établie. Cela nécessitera des études non seulement au niveau moléculaire et cellulaire, mais aussi à des niveaux de complexité supérieurs représentés par les tissus et organes, et finalement l'animal et l'homme dans leur globalité. La souris est un excellent modèle pour définir les fonctions des gènes humains car elle présente de grandes similitudes génétiques, immunologiques, reproductives, physiologiques et pathologiques avec l'homme. De plus, on dispose actuellement d'outils performants pour manipuler le génome de cet animal. Il est en effet possible, grâce à la transgenèse, d'insérer un gène normal ou modifié dans son génome, et de l'exprimer sélectivement à un endroit donné. On peut également modifier ou altérer un gène défini par recombinaison homologue, et induire des mutations somatiques de ce gène dans des cellules ou tissus choisis, et à un moment défini de la vie de l'animal. L'ensemble de ces techniques, récemment mises au point, permettra d'approfondir les études de la fonction des gènes chez la souris, et d'établir plus facilement des "modèles souris" de maladies humaines. De plus, les techniques de mutagenèse utilisées chez la souris auront des applications en thérapie génique. En effet, il est envisageable de remplacer des gènes mutés, ou de diriger l'expression de transgènes, dans des cellules somatiques déficientes prélevées sur des malades, et de les réinjecter, après la modification génétique, à ces patients. Ainsi, la transgenèse, la mutagenèse et la génomique fonctionnelle devraient avoir de nombreuses retombées positives en santé humaine.