Documents pour «comportement»

Les jeux vidéos au-delà du divertissement (ASR n°1 - CREM)

05min23

A l’heure où l’on assiste à la « ludicisation » de la société, l’enseignant-chercheur Sébastien Genvo s'est intéressé au jeu vidéo comme forme d'expression, un projet développé au sein du CREM, Centre de Recherche sur les Médiations de l'Université de Lorraine. Ce film a été produit par l'Université de Lorraine grâce au soutien de la Région Lorraine.

Diffusion, migration, transition : dynamique des changements comportementaux dans la préhistoire africaine

David Pleurdeau

1h16min20

A travers ce cours, David Pleurdeau, préhistorien, répond à de nombreux questionnements. Quels facteurs influent la diffusion, la migration mais aussi la transition culturelle et le changement comportemental d’Homo sapiens durant la préhistoire récente en Afrique ? Quel est l’impact du climat particulier du continent africain sur l’évolution des cultures préhistoriques ? L’émergence et la diffusion d’Homo sapiens sont-elles les conséquences d’un changement climatique ? C’est à partir du Pléistocène récent, vers 130 000 ans qu’une image plus complète du paléoclimat africain se dessine bien qu’une modélisation à grande échelle reste difficile. On peut alors essayer de corréler, ou non, ces variations climatiques avec les différents processus de migration et de changements comportementaux d’Homo sapiens. Dernier volet du cyle de conférence "Histoire de l'Homme : une préhistoire africaine", pour voir les volets précédents : 1. Premiers Hommes, premiers outils ? 2. Le Middle Stone Age, une époque moderne de la pierre en Afrique

Les représentations sociales du changement climatique en France

Serge MARTIN

05min34

Pour aborder la question des perceptions et des représentations du changement climatique en France et dans d’autres pays du monde, la parole a été donnée à Solange Martin, sociologue à l’ADEME et responsable d’une enquête que l’ADEME publie régulièrement sur la perception des questions environnementales. Cette dernière revient sur une enquête de l’an 2000 qui explore les représentations et les attitudes des citoyens face à un certain nombre de questions. Son exposé s’appuie également sur d’autres enquêtes de l’ADEME ainsi que sur la dernière enquête du Monde et de La Recherche dont a parlé Stéphane Foucart. Toutes les données de l’ADEME sont disponibles sur son site Internet.

Le chaos : du problème des trois corps au cancer

Christophe LETELLIER

1h19min30

La théorie du chaos est issue des travaux d’Henri Poincaré (1899) sur le problème des trois corps (interactions entre un soleil, une terre et une lune). Elle commença à expliquer la nature lorsqu’Edward Lorenz, météorologiste, montra en 1963 à partir d’un modèle simple que l’évolution de l’atmosphère était imprédictible à long terme en raison de sa grande sensibilité aux conditions initiales (effet papillon). Dans les années 1970, la théorie du chaos émergea : tout ce qui était apparemment imprédictible devenait chaos ! Depuis, le vivant semble s’accorder remarquablement avec les comportements chaotiques : évolution de populations en interaction, activité cardiaque, dynamique cérébrale, etc. 

Après une introduction historique de cette théorie, il sera montré comment l’évolution des cancers peut relever des comportements chaotiques et comment cette théorie ouvre de nouvelles voies non seulement sur la compréhension des croissances tumorales mais encore sur de nouveaux suivis cliniques.

Rodlos

Kira Richards Hansen

19min39

Parcours initiatique d'une jeune adolescente de 14 ans qui travaille dans un garage et traîne avec une bande de copains. Dans sa quête d'identité, elle repousse sans cesse les limites, ce qui va la forcer à assumer de nouveaux aspects de sa personnalité.

La cinq cent unième loutre

De Mark Shelley

50min45

Recueillie toute petite par l'équipe de l'aquarium de Monterey, en Californie, «501», une loutre, a suivi un programme expérimental de réhabilitation.

FORUMS MOI ET MA SANTE A NANCY: "Le stress, cet ennemi qui vous veut du bien"

Didier DESOR

1h31min48

Titre : Forums moi et ma santé à Nancy: "Le stress, cet ennemi qui vous veut du bien"
Intervenant : Didier
Desor , professeur à l’Université de Lorraine en neurosciences du
comportement.
Résumé : 
Pas question de
reprendre stressé, non… Cette année vous la voulez zen ! Mais c’est une
chose de le dire, une autre d’y arriver. Alors comment faire ? Tout
d’abord, vous poser quelques questions pour définit votre stress.Vous
arrive-t-il souvent De négliger votre alimentation …

Pas question de reprendre stressé, non… Cette année vous la voulez zen !

 Mais c’est une chose de le dire, une autre d’y arriver.
 Alors comment faire ?
 Tout d’abord, vous poser quelques questions pour définit votre stress.

Vous arrive-t-il souvent 


De négliger votre alimentation ?

D’essayer de tout faire vous-même ?

De perdre le contrôle facilement ? 

De fixer des buts irréalistes ?

De ne pas voir l’humour dans des situations qui amusent les autres ?

D’être impoli(e) ?

De faire des « montagnes » avec des rien ?

D’attendre que les autres réagissent à votre place ?



Une fois ce petit teste effectué, venez comprendre ce qu’est véritablement le stress. 

Avant
tout le stress, c’est la vie… Il est une demande d’adaptation et nous
est donc utile et même indispensable, car la vie est une perpétuelle
adaptation à des situations nouvelles. Mais mal maîtrisé, le stress peut
être néfaste pour la santé. Et s’il devient chronique, conduire à la
dépression. Il faut donc réagir à temps. Le reconnaître. Et le
combattre. Nos spécialistes nous donneront des clés. 

Avec
Didier Desor, professeur émérite à l’Université de Lorraine en
neurosciences du comportement et le Dr Jean Pierre Debruille psychiatre à
Lunéville. 

Conférence enregistrée dans le cadre des Forums moi et ma santé à Nancy le 12 septembre 2014.
Réalisation, production : Canal U/3S
Mots clés : Nancy, 2014, Margo Initiative, santé, stress, bien être, psychologie, sciences, comportement, peurs

PMSI en psychiatrie : la dépendance

Guy VERRA

10min18

Il y a quatre variables de dépendances : l'habillement, l'alimentation, la locomotion, la continence et 4 niveaux de cotation : autonome, supervision, aide partielle, aide totale. Origine SPI – EAO CERIMES Faculté de Médecine de Nancy Canal-U Sciences de la Santé et du Sport Générique Auteur : Guy Verra

Le cerveau, âme matérielle

Alain EHRENBERG

53min23

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportement
Session Pensée et identité / sous la présidence d'Olivier Faure
Se trouve ici posée la question des frontières entre le biologique et le social, entre l'individuel et le collectif, entre l'homme et l'animal, entre le vivant et le non vivant. Alain Ehrenberg se demande si les frontières que nous établissons ne sont pas le reflet de notre incapacité ou de notre difficulté à penser la complexité du vivant. En tant que sociologue qui s'est interrogé, dans sa trilogie, sur les relations entre l'individu et la société, entre le biologique et le social, il envisage le cerveau comme un fait scientifique mais aussi comme un fait social.
Equipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel et multimédia, Exploitation : Julien Lopez, Cadre:Mathias Chassagneux, Son: Xavier comméat, Montage-Encodage-Diffusion Web:Jean-Claude Troncard

Philosophie de l'esprit et sciences cognitives

Pierre JACOB

1h25min45

"Le mot ""cognition"" vient du mot latin *cognoscere* qui veut dire ""savoir"" ou ""connaître"". Sous le nom de ""sciences cognitives"", et autour d'un projet commun, se sont fédérées des disciplines aussi différentes que les neurosciences, la neuropsychologie, la primatologie, la psychologie comparée, la psychophysique, la psychologie cognitive, la psychologie du développement, la linguistique, la logique, l'intelligence artificielle, la philosophie, la psychologie sociale et l'anthropologie.
Les sciences cognitives ont pour objet d'étudier les mécanismes neurophysiologiques et les processus mentaux grâce auxquels un être humain construit ses connaissances : la perception, la mémoire, l'attention, l'imagerie, le raisonnement, la communication. Elles poursuivent donc par des moyens expérimentaux le projet de ce que les philosophes appelaient naguère - d'un mot formé à partir du mot grec *épistémè* qui signifie conjointement ""savoir"" et ""science"" - l'*épistémologie*.
Les sciences cognitives n'étudient pas seulement les mécanismes de formation de connaissances détachées ; elles étudient aussi l'engagement dans l'action, c'est-à-dire : la planification et l'exécution de l'action. Le progrès des sciences cognitives suggère donc que la cognition humaine résulte de mécanismes cérébraux qui donnent naissance à l'expérience consciente subjective, à des représentations véridiques de l'environnement et à des représentations motrices au service de l'action. "