Voyage pixellisé dans les rêves de Dali

Une expérience 360 degrés qui vous plonge dans l'univers onirique de Dali, une belle aventure à vivre en réalité virtuelle

Il crée un dessin immersif à 360 degrés dans un ballon géant

Connu pour ses installations immersives, Oscar Oiwa a eu une nouvelle idée : dessiner un décor à 360 degrés à l’intérieur d’un immense ballon gonflable. Impressionnant !

Gonflé à bloc en ballon !

Accompagné d’une équipe de 5 personnes, Oscar Oiwa a réalisé son oeuvre grâce à pas moins de… 120 marqueurs ! Tout en noir et blanc, le décor permet de se balader à travers un univers onirique et poétique composé de tâches sombres, de forêts et de sentiers sinueux, surmontés d’un ciel nuageux et orageux avec lequel se crée un fort contraste.

« J’ai toujours aimé dessiner, je considère cela comme la manière la plus élémentaire de m’exprimer, a déclaré Oiwa, un crayon et une feuille blanche : c’est encore ce qu’il y a de mieux ! »

Les visiteurs ont pu découvrir cette création présentée lors de l’exposition Japan House à São Paulo, un lieu dédié à la culture traditionnelle japonaise à travers une approche contemporaine. Visite possible jusqu’au 3 juin 2018.

 

 

Conférences histoire de l’art

alt

L’Institut national d’histoire de l’art (INHA) propose trois titres de la collection « Trésors Richelieu », deux conférences filmées dans le cadre du colloque Nouveaux regards sur la haute couture parisienne de 1850 à nos jours ainsi que des documents sur le thème du rire réalisés à l’occasion de l’édition 2016 du Festival de l’histoire de l’art.

Tous les documents INHA

 

Nouvelle forme narrative & numérique

Cette piste de l’immersion fait de la réalité virtuelle une technologie pleine de promesses pour la bande dessinée numérique. Dans plusieurs créations récentes (The Boat, Phallaina), le travail sur l’immersion, en tant que dispositif permet d’améliorer l’entrée du lecteur dans le récit, d’améliorer la « suspension d’incrédulité » face à la fiction, fait partie des domaines où le numérique, parce qu’il fonctionne grâce à des interfaces sensorielles hommes-machines, a toute sa place. Cette expérience de lecture est nouvelle.

Vivez l'expérience "The Boat"

Sur ce sujet il faut suivre l’avancée du projet S.E.N.S. et produit sous l’égide d’arte : il s’agit d’une adaptation en jeu vidéo de réalité virtuelle d’une bande dessinée du même nom de Marc-Antoine Mathieu. Alors bien sûr on s’éloigne largement de la bande dessinée « traditionnelle »… Mais à ce stade, quelle importance ? Ce qui est intéressant, c’est avant tout la création et le récit graphique, et sa capacité à stimuler notre esprit ! On en reparle sur Phylacterium dès qu’il y a du nouveau…

Vivez l'expérience S.E.N.S.

Le selfie est-il une œuvre d'art ?

L'art en abime

alt

La Bataille des musées

Réalisateur : Philippe TOURANCHEAU
Durée : 1h04min. Français

Quatre musées français, le Louvre, le Quai Branly, la Bibliothèque Nationale de France, le Muséum de Rouen, sont confrontés à des demandes pressantes de restitutions d'œuvres d'art. Les demandes se multiplient en provenance de pays du monde entier, au premier rang desquels: l'Egypte, le Mali ou la Nouvelle Zélande.

Entre les grands musées des pays riches et les pays sources, deux conceptions s’affrontent : celle du musée universel selon laquelle les œuvres appartiennent à l’humanité et celles des pays sources qui bataillent pour exiger un retour au bercail.

Voir le film

alt

La femme au tableau

Woman in Gold

Réalisateur : Simon Curtis
Durée : 1h45min. Français • Anglais / sous-titré français.

 

Lorsqu’il fait la connaissance de Maria Altmann, un jeune avocat de Los Angeles est loin de se douter de ce qui l’attend…

Cette septuagénaire excentrique lui confie une mission des plus sidérantes : l’aider à récupérer l’un des plus célèbres tableaux de Gustav Klimt, exposé dans le plus grand musée d’Autriche, dont elle assure que celui-ci appartenait à sa famille !

Voir le film

Data-danse !

Numeridanse.tv est la première vidéothèque de danse gratuite qui rassemble des milliers d’heures de vidéos, des collections d'artistes nationaux et internationaux, des outils pédagogiques et des milliers de ressources éditorialisées pour comprendre la danse et son histoire. Gérée par une communauté de professionnels, elle est portée et coordonnée par la Maison de la Danse de Lyon.

Un catalogue en ligne de milliers de vidéos, classées par auteur, titre d'oeuvre, compagnie/structure, par années ou par type de ressources

alt

Des parcours thématiques et documentaires

Une frise chronologique de l'histoire de la danse

Une carte interactive pour découvrir la danse dans le monde

 

“L'art, est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art.” Robert Filliou

Enquête d'art

L'émission propose de partir à la découverte des chefs d'oeuvres des musées français.

Chaque film raconte l’histoire d’une œuvre d’art emblématique d'un musée français , et retrace son parcours, de sa découverte à son arrivée dans les galeries.

alt

Découvrir les enquêtes

altImage d'art

Un site internet proposant de découvrir, collectionner et partager des photographies de plus de 500 000 œuvres présentées dans les musées français. La découverte des œuvres est intuitive et dynamique. Elle peut se faire de façon ciblée ou totalement aléatoire ou bien par catégorie. Pour découvrir cette gigantesque collection, il vous suffit de vous inscrire via le site images d'art

 

Le sens de l'art

Daniel BUREN

1h25min19

Artiste à l’origine de nombreuses polémiques notamment concernant la réalisation des « Colonnes de Buren » au Palais Royal de Paris, Daniel Buren nous livre lors de cette conférence son sens de l’art.
Il décrit, décrypte certaines de ses réalisations, reflets de ses convictions artistiques.

Interpréter l'art : entre voir et savoirs

Daniel ARASSE

1h21min10

Pour deux raisons au moins, la présence de l'histoire de l'art dans un cycle consacré aux renouvellements de l'observation dans les sciences a de quoi surprendre. La première tient au statut scientifique de l'histoire de l'art : même si elle veut souvent se donner l'aspect d'une discipline scientifique en reprenant les protocoles d'énoncé des sciences dites exactes, l'histoire de l'art n'est pas la science de l'art (traduction imparfaite de l'allemand Kunstwissenschaft) et, si on doit la compter au nombre des sciences humaines (ce que ne fait pas Lévi-Strauss), elle est la science des comportements artistiques humains , une science des pratiques artistiques dont les critères de scientificité sont loin d'être établis. Par ailleurs, le terme d'observation n'est jamais employé par les historiens de l'art pour qualifier leur relation avec les oeuvres : ils parlent d'étude, d'analyse, ils regardent les oeuvres plus qu'ils ne les observent, et la relation du regardant à l'oeuvre est traditionnellement considérée comme une relation de contemplation - et non d'observation. Parler d'observation de l'oeuvre d'art par son historien revient donc à opérer un glissement sémantique significatif. Malgré les réserves qu'il ne manquerait pas de susciter chez les spécialises attachés à préserver l'aura de l'oeuvre d'art, ce glissement est légitime : il enregistre et met en lumière une transformation effective de notre relation de regard avec les oeuvres d'art. L'historien se doit d'en être conscient et le spectateur non professionnel la subit à son insu.
Cette transformation est liée au renouvellement des conditions de perception des oeuvres d'art : mise au point de techniques et de dispositifs spécifiques pour l'étude scientifique des oeuvres comme objets matériels ; conditions dans lesquelles les oeuvres sont présentées au regard - exposition muséale et reproduction technique sous forme, entre autres, photographique, radiographie, photographie à l'infrarouge ou l'ultraviolet, microprélèvement de pigments, etc., ces dispositifs et instruments techniques apportent à l'historien, depuis de nombreuses décennies, des informations parfois décisives sur l'histoire matérielle des oeuvres, sur leur authenticité ou leur genèse, dissimulée dans l'oeuvre finale.
On abordera rapidement cet aspect du renouvellement de l'observation de l'art pour s'attarder davantage sur les transformations que connaît la perception normale des oeuvres du fait des conditions de présentation qui sont désormais les leurs. Après avoir évoqué le caractère anachronique de ces conditions de présentation par rapport aux modes initiaux, historiques, de réception des oeuvres, après avoir aussi rappelé comment l'historien se doit de percevoir cet anachronisme pour éviter les effets pervers, on insistera, à l'aide de plusieurs exemples, sur les nouvelles problématiques proprement historiques, que ce même anachronisme suscite en confrontant le voir renouvelé de l'historien à ses savoirs établis. Conditions muséales d'exposition et reproduction photographique permettent en particulier d'observer les oeuvres de la distance à laquelle elles ont été réalisées et de percevoir des éléments qui n'ont pas été peints pour être vus, peints pour ne pas être vus.
Parmi les enjeux scientifiques de ce renouvellement de l'observation, on insistera en particulier sur la mise au point de nouveaux modèles théoriques permettant de constituer une microhistoire de l'art - dont un des principes pourrait être, précisément, la confrontation dialectique du voir et des savoirs. Tout en suggérant l'existence de modes de diffusion et de connaissance des images dont on ne peut trouver trace ailleurs, cette microhistoire ouvrirait, entre autres, la possibilité d'une histoire de la relation intime de l'artiste à son travail et de ses modes d'expression dans l'oeuvre, relation au travers de laquelle se préfigure et se configure le sujet classique.

Enquête d'art : Marcel Duchamp, Fontaine Centre Georges Pompidou

De Raynald Mérienne

26min21

Lorsque Marcel Duchamp choisit de présenter au Salon des Indépendants de New-York un urinoir, qu'il baptise " Fontaine ", le scandale est retentissant. L'oeuvre est refusée par les organisateurs du Salon. Pourtant, " Fontaine " va définitivement changer le cours de l'histoire de l'art. C'est aujourd'hui l'un des joyaux du musée National d'Art Moderne. Enquête à New-York tout d'abord, où " Fontaine " a vu le jour, au Musée de Philadelphie qui conserve l'une des plus importantes collections d'oeuvres de Marcel Duchamp, ou encore à Milan où réside aujourd'hui le galeriste d'art Arturo Schwarz à qui l'on doit les douze répliques de " Fontaine " présentée aujourd'hui dans les plus grands musées du monde.

Combas, le tableau libre

De William Streik

52min07

« Ma peinture c'est du rock, la recherche du Feeling. Le Feeling, c'est le rythme, c'est le batteur fou dans la jungle et les danses vaudou, c'est les Rolling Stones copiant les vieux morceaux des noirs, des blues-men et sans le vouloir créant une musique nouvelle. Moi, c'est un peu comme ça pour la peinture, avoir le rythme des écritures et des peintures publicitaires chinoises, arabes, méditerranéennes. » Leader du mouvement de la "Figuration Libre", Robert Combas puise son inspiration dans tout ce qui caractérise son époque : la BD, la science fiction, la publicité, les séries télévisées, le rock, le punk, l'environnement des grandes villes modernes… Ce film retrace son parcours original et décalé, de Sète à Paris, de ses premières performances à son travail d’aujourd’hui, exprimant avec force toute la passion et le talent du peintre.

Des expositions du monde entier !

logo

Ca y est c’est fait … un site consacré exclusivement aux expos du monde entier…Il recense les événements à découvrir, propose un énorme agenda et mets en ligne la présentation des expos. Le site donne la possibilité de visionner les vidéo des lieux accueillant les expositions..... 

 

Accédez au site